COVID-19 : 5 faits sur l’importance de l’ergonomie en télétravail

Info AGA – Juin 2020

Par les temps qui courent, plusieurs sont appelés à modifier leurs habitudes et à travailler de la maison en faisant ce qui est communément appelé du télétravail. Chaque personne s’ajuste comme elle le peut dans son environnement. Certaines personnes ont un bureau à la maison avec un fauteuil ajustable alors que d’autres s’installent dans leur cuisine ou dans leur salon. Dans tous les cas, certains principes de base devraient être observés pour optimiser le confort du travailleur et prévenir l’apparition de troubles musculosquelettiques. Quelles sont les consignes importantes d’ergonomie en télétravail à suivre selon votre situation? Apprenez-en plus en lisant cet article.

LES 5 RÈGLES DE BASE DE L’ERGONOMIE EN TÉLÉTRAVAIL

Il est recommandé de se lever souvent, idéalement à chaque heure, et en profiter pour changer de position. Il est bon de regarder un point à environ 6 mètres de distance pendant 20 secondes afin de reposer les yeux. De façon générale, il est suggéré de garder les outils les plus souvent utilisés à portée de main et de dégager la surface de travail. La posture recommandée est d’avoir les épaules relâchées, les avant-bras appuyés, la tête droite, les mains alignées avec les avant-bras et les doigts à la hauteur des coudes.

1. TRAVAILLER AVEC UN ORDINATEUR PORTABLE

Il faut savoir que travailler avec un portable demande des compromis puisque l’écran et le clavier sont attachés ensemble. Idéalement, il faut positionner l’écran de façon perpendiculaire aux fenêtres pour éviter les reflets ou un éblouissement. Si ce n’est pas possible, il est recommandé de fermer les rideaux si la lumière extérieure est dérangeante. Également, il est suggéré d’ajuster la luminosité et les contrastes de l’écran à des niveaux qui vous conviennent. En ce qui concerne l’utilisation du pavé tactile, il est possible d’augmenter la vitesse du pointeur afin de limiter l’amplitude de mouvement et les déviations du poignet. Aussi, il est suggéré d’utiliser les raccourcis du clavier pour réduire l’utilisation du pavé tactile et ainsi augmenter l’efficacité (voir les paramètres de périphérique Windows afin de connaître les raccourcis). Il est possible d’optimiser le confort en ajoutant un clavier portatif sans pavé tactile et une souris sans fil (permet de placer l’écran à la distance et la hauteur qui convient).

2. BUREAU AVEC UN FAUTEUIL AJUSTABLE  

Afin de favoriser l’ergonomie en télétravail, il faut savoir que les réglages du fauteuil sont essentiels au confort du travailleur. Si les pieds ne sont pas en appui au sol ou que la pression sous les cuisses est inconfortable, il est recommandé d’utiliser un repose-pied. Il est possible d’en improviser un avec une mallette ou un coffre à outils par exemple. Tout le dos doit être appuyé au dossier. Le creux lombaire doit être bien soutenu par le support lombaire du dossier. Les avant-bras doivent être appuyés sur les accoudoirs avec les épaules relâchées. Les bras se situent le long du corps et les accoudoirs ne nuisent pas au travail. Si le fauteuil n’a pas d’accoudoirs, il est conseillé de pousser le portable sur le bureau pour permettre d’appuyer les avant-bras sur le bureau.  L’appui des avant-bras permet de détendre les doigts et les poignets et d’éviter les pressions excessives.

3. L’AJUSTEMENT DE L’ECRAN 

Pour hausser l’écran, il est possible d’installer un cartable vide sous le portable et d’incliner l’écran vers l’arrière. Toutefois, si les reflets des luminaires sont gênants, réduire l’inclinaison de l’écran. Si nécessaire, poser le portable sur un support et ne pas hésiter à en improviser un en le posant sur un livre par exemple. Si vous avez un écran supplémentaire à la maison, vous pouvez le brancher au portable afin de bénéficier d’un écran plus grand ou pour travailler à deux écrans. Placer l’écran à une distance de lecture confortable (il ne faut pas étirer le cou pour lire les caractères des fichiers). Il faut penser à garder la tête la plus droite possible. Régler la hauteur pour être capable de lire dans le haut de l’écran sans avoir à relever le menton. Il est suggéré de l’incliner un peu vers l’arrière.

4. TRAVAILLER A LA TABLE DE LA CUISINE

Il est suggéré de choisir idéalement une chaise sans bras pour pouvoir se glisser sous la table et ainsi permettre d’appuyer les avant-bras sur la table. Il est recommandé de repousser le portable pour donner l’espace suffisant. Au besoin, il est conseillé de s’asseoir sur un coussin pour se rehausser afin de permettre le relâchement des épaules. Aussi, il est possible de mettre un coussin dans le dos pour permettre un appui si le siège est trop profond. Si nécessaire, il est suggéré d’improviser un repose-pied afin de favoriser l’ergonomie en situation de télétravail.

5. S’INSTALLER SUR LE SOFA

En s’installant sur le sofa dans le salon, les considérations pour l’ergonomie en télétravail sont différentes. Afin d’avoir le dos droit et les pieds au sol, il est suggéré de glisser un oreiller dans le dos ou sous les fesses. Il est toujours important d’avoir les épaules relâchées, la tête droite, les mains alignées avec les avant-bras et les doigts à la hauteur des coudes. Il est conseillé de ne pas mettre le portable directement sur les cuisses, mais plutôt sur une surface rigide (ex. : coussin de lecture, planche à découper).

ÉPROUVEZ-VOUS DES DOULEUR?

Après quelques semaines à la maison, vous éprouvez des douleurs? N’hésitez pas à consulter un ergothérapeute afin d’améliorer votre poste de travail et éviter d’aggraver votre situation. Certains ergothérapeutes offrent même des services virtuels! D’ailleurs, votre régime d’assurance collective rembourse peut-être les frais pour les ergothérapeutes. Pour en avoir le cœur net, vous pouvez consulter le sommaire de votre régime sur votre portail Adhérents, votre brochure d’assurance ou communiquer avec notre service à la clientèle.

 Il est à noter que la majorité des recommandations de cet article proviennent de l’application ADAPTE du Secteur de l’Administration Provinciale de l’Association Paritaire pour la Santé et la Sécurité du Travail.