Usimax fait de l’usinage sur mesure depuis 25 ans

Source et crédit photos : L’Éclaireur Progrès
Journaliste : Frederic Desjardins

Atelier d’usinage fondé en 1993 sur la 98e Rue à Saint-Georges, Usimax a souligné son 25e anniversaire d’existence le 23 juin lors d’une journée portes ouvertes.

Natif de Saint-Benjamin, Pierre-Albert Dion a été élevé dans une famille d’entrepreneurs. Formé en génie mécanique, il s’est lancé dans l’aventure Usimax rendu dans la quarantaine.

«J’ai été consultant à mon compte pendant plusieurs années auprès de diverses compagnies. Avec ce que j’ai appris sur le terrain, ça me tentait d’avoir mon entreprise en usinage. Aujourd’hui, nous employons 36 personnes avec un chiffre d’affaires annuel de sept millions de dollars», précise le fondateur et président d’Usimax.

L’entreprise offre notamment des services de conception, d’usinage et d’assemblage des produits selon les besoins des clients, ainsi qu’une gamme de boîtes d’engrenages imaginées par ses propres ingénieurs.

Christian Monfet est l’un des plus anciens machinistes chez Usimax.

«Nos clients sont canadiens et américains. On touche de nombreux domaines comme le transport, le médical, l’industriel, l’alimentation et la construction», d’ajouter Pierre-Albert Dion.

Sur l’aspect technologique, Usimax utilise des techniques de fabrication assistées par ordinateur afin de réaliser des pièces complexes et précises à partir d’un dessin, échantillon ou modèle en trois dimensions.

L’entreprise dispose entre autres de tours et fraiseuses CNC ainsi que de programmes informatiques spécialisés. Ces instruments sont opérés par les techniciens et machinistes.

Relève assurée

Pierre-Luc Dion, fils de Pierre-Albert, a joint les rangs de l’entreprise en 2002. Vice-président d’Usimax et directeur en production et qualité, il est formé en génie mécanique et membre de la cohorte 14 au Programme Élite de l’École d’Entrepreneurship de Beauce (EEB).

«Depuis que je suis jeune, j’avais le but et la vision de prendre un jour la relève de mon père. J’aurai mon diplôme de l’EEB en avril 2019. C’est un outil important qui m’aidera à devenir un meilleur entrepreneur», estime Pierre-Luc Dion.

On peut en savoir davantage sur l’entreprise en visitant le site d’Usimax.

Consultez l’album photos.