Votre entreprise donne-t-elle des signes d’épuisement ?

Une chronique de Sylvie Lacroix, Présidente Médicie – Publiée le 26 novembre 2019

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, de compétition féroce, de « deadlines » serrés, d’exigences de performance, de temps supplémentaire et de difficultés de décrochage, n’est-il pas prévisible qu’une partie de notre main-d’œuvre soit occasionnellement épuisée ? Malheureusement, oui. Mais dans quelle proportion ?

Quelle ne fut pas ma surprise de lire que, selon les résultats d’un sondage mené par l’agence Accountemps, près de 100 % des employés au Canada sont épuisés au travail. Vous avez bien lu, presque 100 % et les chiffres sont sans équivoque.

Fait surprenant : cet état de situation est confirmé autant par les employeurs que les employés. En effet, selon les dirigeants d’entreprises, 96 % des employés souffriraient d’un certain degré d’épuisement professionnel et de leur côté, 95 % des employés se considèreraient comme épuisés au travail.

Ce qui toutefois plus préoccupant, c’est le degré d’épuisement. Le sondage a révélé que, sur une échelle de 1 (pas du tout épuisé) à 10 (totalement épuisé), les employeurs estiment que l’épuisement de leurs employés se situerait en moyenne à 5, alors que 20 % d’entre eux le situerait à une note supérieure à 8. Et les résultats sont similaires lorsqu’on pose la question aux employés.

Ouf ! L’épuisement professionnel est non seulement généralisé au sein des entreprises, mais il est aussi élevé et a un impact majeur sur celles-ci. Lequel

Les conséquences de l’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel peut avoir de sérieuses répercussions sur tous les aspects du rendement de vos employés, dont une baisse de la concentration, de la productivité, de la motivation et de la qualité du travail. Il peut engendrer une désorganisation de l’employé, des problèmes d’attitude ainsi que des problèmes de santé. Et les coûts directs et indirects pour l’entreprise sont majeurs. En voici quelques-uns :

  1. Le temps supplémentaire additionnel requis pour compenser la baisse de productivité ou les tâches mal effectuées ;
  2. Le nombre accru de rejets ou des frais causés par des erreurs lors de la fabrication ou de la prestation de services ;
  3. L’augmentation des primes de CNESST causée par un nombre d’accidents de travail en croissance ;
  4. La hausse des coûts d’assurances collectives en en raison d’un taux d’absentéisme en constante augmentation ;
  5. Le départ d’employés démotivés et désengagés face à la surcharge constante de travail et aux situations conflictuelles.

Votre entreprise est fort possiblement affectée par l’épuisement professionnel. Alors, comme gestionnaire que pouvez-vous faire ?

Les stratégies pour désamorcer la situation

Les stratégies pour contrer l’épuisement professionnel pourraient se classer en 2 grandes catégories.

A. La prévention par la gestion du stress au travail

Selon Robert Half, il incombe à l’employeur de mieux gérer le niveau de stress de ses employés, celui-ci étant la principale source du problème. Comment ? En s’assurant régulièrement que la charge de travail n’est pas trop lourde pour les employés, que les « deadlines » ne sont pas trop serrés, ou encore que chacun parvienne bel et bien à décrocher du travail le soir et les fins de semaine. Je vous entends me dire « la prévention, c’est bien, mais nos employés sont déjà épuisés ! ».

B. Le traitement de l’épuisement professionnel

Qu’il s’agisse de stress personnel ou professionnel, vos employés sont effectivement en état d’épuisement et certains sont possiblement absents du travail. Outre les solutions conventionnelles (communication, PAE, etc.), des options novatrices s’offrent à vous.

  • Agissez de façon proactive. Prenez l’initiative de dresser un bilan de la charge de travail de vos employés et d’évaluer leur degré de stress. N’attendez pas qu’ils agitent le drapeau blanc pour vous signaler que leur charge de travail ou le degré de stress est hors contrôle. Efforcez-vous de détecter les symptômes de stress, parlez aux membres de votre équipe et négociez les priorités s’il y a lieu ;
  • Donnez un accès rapide à des professionnels de la santé au privé. Autant en prévention qu’en traitement, vous pouvez offrir à vos employés qui le désirent un accès à des médecins-conseils qui proposeront à vos employés (et pourquoi pas aux membres de leur famille immédiate) des traitements ou des stratégies à adopter pour contrer l’épuisement professionnel ;
  • Optimiser les traitements. Pour les employés devant prendre une médication, un bilan pharmacogénétique permet de savoir si un médicament utilisé est potentiellement inapproprié pour l’employé ou risque d’engendrer des effets secondaires indésirables. Plutôt que de miser sur une approche essais-erreurs dans la prescription de médicament, ce type de bilan permet de cibler les médications pouvant être plus efficaces plus rapidement. Ces bilans sont de plus en plus couverts par les programmes d’assurances collectives.

La tâche est ardue, j’en conviens : vous devez optimiser le potentiel de vos employés épuisés tout en rencontrant les exigences et besoins de votre entreprise. La bonne nouvelle, c’est que des ressources existent pour vous prêter main-forte et vous accompagner dans ce défi de taille. N’hésitez pas à y faire appel, car… la prospérité et la pérennité d’une entreprise passent par la santé de ses employés.

Sources :

https://www.lesaffaires.com/blogues/olivier-schmouker/tous–oui-tous–les-canadiens-sont-epuises-autravail/612205?utm_source=newsletter&utm_campaign=bulletin-priv-30-aout-2019&utm_medium=email&utm_content=tous–ouitous–les-canadiens-sont-epuises-autravail&sid=1141830404760931431&cx_tcm_la_eid=System.Tools.Hash.MD5&cx_tcm_la_medium=email&cx_tcm_la_source=newsl
etter&cx_tcm_la_camp=612205&cx_tcm_la_vers=bulletin-priv-30-aout2019&fpid=22841&m32_fp_id=RNmmqg&ctx=newsletter&m32_fp_ctx=DI_MASTER_Relational


https://www.shepellfgi.com/EN-CA/hrfundamentals/pdf/The%20Sting%20of%20Burnout%20on%20Productivity%20FR.pdfhttps://www.shepellfgi.com/EN-CA/hrfundamentals/pdf/Managing%20Team%20Stress%20FR.pdf

https://www.shepellfgi.com/EN-CA/hrfundamentals/pdf/Managing%20Team%20Stress%20FR.pdf